Au Déclic Anti Clope, nous aimons beaucoup les médecines douces. Non pas que nous sommes contre les médicaments. Bien sûr que non, ils sont parfois nécessaires. Mais dans la mesure du possible nous préférons les éviter et trouver des remèdes naturels à nos (petits) maux. C’est donc tout naturellement que nous nous sommes penchés sur la naturopathie et que nous avons voulu savoir si elle pouvait être utile pendant votre arrêt du tabac. Alors, associer arrêt du tabac et naturopathie, est-ce une bonne idée ?

Pour le savoir nous avons interviewé Frédéric Boukobza, naturopathe et directeur de l’institut supérieur de naturopathie (ISUPNAT), école qui forme à la pratique de la naturopathie.

 

En quoi consiste la naturopathie ?

Selon la Fédération Française des écoles de Naturopathie, “la naturopathie vise à préserver et optimiser la santé globale de l’individu ainsi qu’à aider l’organisme à s’auto-régénérer grâce à des moyens naturels”.

Une consultation avec un naturopathe commence toujours par un bilan de vitalité d’environ 1h. Pendant cet entretien, le professionnel va, à l’aide de ses différents outils (entretien sous forme de questions/réponses, morphologie, iridologie), faire le point sur votre hygiène de vie et la raison de votre visite. Une fois fait, il vous recommandera une stratégie de mieux-être adaptée à votre problématique.

 

Et pour ce faire, la naturopathie s’appuie sur 10 techniques dans le cadre de sa ou ses cures de revitalisation et detoxination :

  1. L’alimentation
    Rappelons que la 1e source de notre bonne santé, c’est elle ! Le naturopathe pourra vous proposer d’ajuster votre alimentation actuelle, de faire des détox, des cures ou bien encore vous conseiller des compléments alimentaires naturels.
  2. La relaxation et la gestion du stress
    Via différentes activités comme la relaxation, la sophrologie ou le yoga nidra.
  3. Les techniques respiratoires
  4. L’exercice physique
  5. La phytologie
    Avec l’aromathérapie (les huiles essentielles), la phytothérapie ou la gemmologie.
  6. Les massages
    Les massages en naturopathie sont des massages bien-être. Et oui, il n’y a pas de mal à se faire du bien, bien au contraire !
  7. Les réflexologies
    Sur le pied, l’oreille, le dos, le nez, etc.
  8. L’hydrologie
    C’est-à-dire l’utilisation de l’eau pour vous detoxiner et/ou vous revitaliser. Cela pourra être sous forme de bain, de douches, en local, avec de l’eau chaude, tiède ou froide … Bref il y a beaucoup de possibilités.
  9. Les techniques énergétiques
    Pour réguler ou harmoniser les énergies dans le corps mais aussi dans l’espace (Feng-Shui).
  10. Les techniques vibratoires
    Via l’utilisation de la lumière, des sons, des couleurs et/ou des élixirs floraux.

 

Comment la naturopathie peut-elle aider une personne qui souhaite arrêter de fumer ?

La naturopathie peut aider une personne à arrêter de fumer en s’attaquant aux causes de son addiction.

Pourquoi fumez-vous ? C’est toujours la 1e question que je pose. Et les réponses sont multiples. Certains fument pour se déstresser, d’autres pour combler l’ennui, ou bien encore pour se faire plaisir. Bref il y a plein de possibilités.

Et pour chacune d’elles, il y a une solution ! La naturopathie peut aider tous les fumeurs, quelle que soit leur relation à la cigarette.

Imaginons que la personne fume pour se détendre. Je vais lui proposer des techniques qui lui permettront de devenir plus zen. De cette façon, elle ressentira moins le besoin de fumer.

Si la personne fume quand elle s’ennuie alors je vais lui trouver des activités ! D’abord je vais lui proposer de s’occuper d’elle et puis je vais l’orienter vers des activités qui participeront à son bien-être comme la cuisine par exemple ou une activité sportive.

 

Comment se déroule l’accompagnement d’un fumeur ?

Je ne brusque jamais personne. Après le bilan de vitalité, je présente à la personne le programme qui me semble être le plus adapté à son cas et je lui propose de diminuer progressivement sa consommation de tabac.

Généralement je revois la personne plusieurs fois pour faire le point et parfois adapter le programme en fonction du chemin qu’elle a parcouru. Il conviendra toujours de valoriser ce qu’elle a mis en place !

 

Comment bien choisir son naturopathe ?

Il faut absolument que le courant passe entre la personne venue consulter et le naturopathe.  C’est ce que l’on appelle “la rencontre d’écoute et de ressenti”. C’est cela qui créera un climat de confiance et sans elle, les résultats ne seront pas optimums.

Ce que je recommande, c’est en premier lieu le bouche à oreille. Et sinon de se renseigner sur la personne et de se fier à son intuition.

 

Alors tenté(e) ? Si vous décidez de rencontrer un naturopathe alors venez-nous raconter votre expérience !

 


Pour plus d’informations : http://www.isupnat.com/