Les tabacologues, on les voit surtout dans les reportages des JT. Généralement en janvier ou en septembre à l’heure des bonnes résolutions de rentrée. Ils ont un côté rassurant puisque professionnels mais aussi un peu flippant. Aller voir un tabacologue peut rendre l’arrêt du tabac très sérieux (trop ?). C’est avouer que l’on ne peut pas y arriver seul(e) et donc que l’on a une réelle addiction. Mais eh, c’est peut-être vrai 😉

Alors ? Le tabacologue est-ce une bonne ou une mauvaise idée ? Comment le choisir ? À quoi s’attendre ? On vous explique.

 

1- Qui es-tu tabacologue ?

Un tabacologue c’est un professionnel de santé qui a suivi une formation d’environ 70 heures.

Par professionnel de santé on entendait au début médecins généralistes, spécialistes et pharmaciens. Maintenant le spectre est plus large puisque les infirmiers, sage-femmes et psychologues peuvent également intégrer la formation. C’est une bonne nouvelle puisque maintenant quasiment toute personne travaillant dans la santé et susceptible de croiser un patient voulant (ou devant …) arrêter de fumer est (ou sera prochainement) acceptée.

Ça fait beaucoup de monde. Et c’est tant mieux me direz-vous. Oui ? …

 

2- Est-ce qu’un tabacologue vous aidera ?

Le truc c’est qu’il n’y a aucune garantie que votre visite chez un tabacologue vous aidera à arrêter de fumer pour de bon. S’ils avaient une recette miracle, ça se saurait.

Disons qu’au pire, ça ne vous servira à rien. Au mieux vous en sortirez avec encore plus de motivation et de précieux conseils. Des conseils sur l’attitude à avoir, la marche à suivre, le dosage en substituts nicotiniques, etc.

Une chose qui nous freine dans notre recommandation à aller voir un tabacologie est le peu de formation qu’ils ont reçu sur la dépendance comportementale (4h en tout est pour tout). Le risque est donc que le jour J, il se focalise sur votre dépendance à la nicotine alors que ce n’est pas le plus compliqué à gérer, oh non.

 

3- Analyser d’abord ce que l’on recherche

Comme nous vous l’avons dit, il existe autant de tabacologues que de “spécialités” de santé. Donc nous vous recommandons d’abord d’analyser ce que vous recherchez et ensuite de regarder la spécialité à laquelle cela correspond.

  • Vous attendez un bébé ? Allez voir une sage-femme.
  • Vous avez peur d’avoir développé une maladie respiratoire ? Allez voir un pneumologue
  • Vous avez le sentiment qu’en arrêtant de fumer vous allez perdre une béquille ? Allez plutôt voir un psychotérapeute.

 

Bref n’y allez pas à l’aveuglette et anticipez ce dont vous avez besoin. 

 

4- Notre check-list à remplir avant de choisir votre tabacologue

Selon nous, votre tabacologue doit avoir :

1- Une approche comportementale. Vous l’aurez compris, pour nous c’est primordial. Nous ne pensons pas que la dépendance physique soit accessoire, loin de là. Mais nous pensons que vous pouvez gérer ce côté là tout(e) seul(e) (Pour plus d’infos relire notre article sur la bonne façon de procéder avec les substituts).

2- Du temps à vous accorder. La plupart des tabacologues sont débordés (notamment ceux en milieu hospitalier). Ils reçoivent à la chaîne, alors que vous, vous avez besoin d’être soutenu(e), écouté(e), compris(e).

3- La positive attitude. Une fumeuse est venue nous voir récemment et nous a dit qu’elle n’était pas motivée (rappelons que c’est LA condition N°1 et que beaucoup de fumeurs arrivent à arrêter à la seule force de leur volonté !). En fait, elle ne l’était plus car son médecin généraliste, qu’elle était allée voir spécialement pour qu’il l’aide à arrêter de fumer, lui avait dit de se préparer à vivre un véritable deuil. (???) Alors on vous le dit tout de suite : si vous êtes dans cet état d’esprit, vous n’y arriverez pas 🙂 L’arrêt de la cigarette, c’est le début d’une nouvelle aventure, une vie de liberté (pas de deuil !). Vous avez vu beaucoup de coachs de boxeurs dire à leur poulain : “bon je te préviens Joe : au prochain round, tu vas te faire ta-ba-sser ! Allez salut, on se retrouve au vestiaire”. Si votre tabacologue vous parle comme ça, fuyez ! 🙂

 

5- Et si le tabacologue venait à vous ?

Et oui, tous les tabacologues ne reçoivent pas en hôpital ou en cabinet. Il y en a un qui va vous trouver dans votre entreprise !

C’est Joseph Osman d’OFT Conseil (l’Office Français de santé et bien-être au Travail). Il commence son accompagnement par une conférence d’environ 90mn pendant laquelle il expose les risques que vous encourez à fumer et décrypte les moteurs de la dépendance. A la fin de cette présentation, vous pourrez décider d’arrêter de fumer et d’être suivi(e) individuellement par lui ou un des membres de son équipe.

Ce qu’on aime dans cette approche :

  1. l’écoute / l’échange
  2. le temps qui vous sera accordé
  3. le côté pratique : vous êtes sur votre lieu de travail
  4. la prise en charge financière par votre entreprise

Nous avons assisté à une de ces conférences. Et nous pensons que cette approche peut marcher pour beaucoup. Si vous êtes tenté(e)s et que votre entreprise accepte de jouer le jeu, tenez-nous au courant !!