Les effets de la cigarette sont étonnants et varient selon les personnes. Certains fument pour se détendre, se motiver, se concentrer, s’apaiser, combler l’ennui ou encore retrouver sa bonne humeur. Ah oui ? Pas si sûr !

 

Deux études viennent démontrer l’inverse

 

La première étude, publiée dans la revue Plos One en Avril 2015

nous apprend que fumer augmenterait les effets de dépression et donc le risque de suicide. L’auteur de l’étude, le docteur Ivan Berlin (tabacologue à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière et ancien président de la Société française de tabacologie) pense que cela serait dû au fait que la cigarette limite l’oxygénation du cerveau.

 

La deuxième étude, publiée dans Annals of Behavorioul Medicine en Décembre 2016

et réalisée par des chercheurs du Kings College à Londres et de la Charles University à Prague a démontré que deux tiers des patients suivis qui souffraient d’une dépression sévère ou modérée n’en ressentaient plus les symptômes l’année suivant l’arrêt (ou très peu).

 

Quel beau remède naturel n’est-ce pas ?