Les lobbyistes ce sont des hommes et femmes qui généralement sont passés par la politique. Souvent ce sont d’ex attachés parlementaires. Ils connaissent donc bien les rouages de notre démocratie et surtout ses acteurs …

 

Les lobbyistes ont les moyens d’agir

Le budget que leur entreprise leur alloue chaque année est colossal. On parle de 20 millions d’euros par an pour les Big 4 : Philip Morris International, British American Tobacco, Japan Tobacco International et Imperial Tobacco.

Notons en parallèle que le budget alloué à la prévention est de 4 à 5 millions selon les années … Mais, bonne nouvelle, la Ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé récemment la création d’un fond à 32 millions d’euros dédié exclusivement à la prévention contre le tabac 😍

 

Quel est leur mode opératoire ? 

 

Étape #1 – ils amadouent

Ils invitent des personnes ciblées (parlementaires ou autres) à vivre des expériences prestigieuses. Comme des matchs de foot en loge présidentielle avec champagne à gogo et dîner préparé par un chef, des matchs en loge à Roland Garros ou bien encore des concerts où les places coutent un bras comme ceux de Madonna.

Ces mêmes personnes se voient ensuite proposé un entretien qu’elles ne peuvent décemment pas refuser après le moment privilégié qu’elles viennent de passer.

Notons, au passage, que les parlementaires qui acceptent ces “cadeaux” de l’industrie du tabac sont hors la loi (c’est en effet interdit par la convention cadre de lutte anti tabac que la France a ratifié).

 

Cherchez l'intrus :) Photo Nicolas Gouhier. Abaca
Cherchez l’intrus 🙂 Photo Nicolas Gouhier. Abaca

 

Étape #2 – ils désinforment

Pendant ces entretiens, ils vont tenter de faire passer leur message, le plus souvent en déplaçant le cœur du débat :

  • “Si vous augmentez le prix du tabac, le commerce illicite va augmenter !” (alors que ce sont eux qui l’organisent 😂)
  • “Le paquet neutre n’aura aucune incidence sur la consommation !” (non c’est sûr, c’est d’ailleurs pour ça que ton entreprise dépense autant d’argent en design produit)
  • Etc

 

Pour en savoir plus, relisez l’interview d’Emmanuelle Béguinot, directrice générale du Comité National Contre le Tabagisme.

 

Étape #3 – ils rédigent les amendements

Comme on n’est jamais aussi bien servis que par soi-même, ils rédigent eux-mêmes les amendements avec les modifications qu’ils souhaitent apporter à la loi.

Ils les remettent ensuite aux députés et sénateurs concernés et les moins regardants les reprendront souvent tels quels.

 

Étape #4 – ils cherchent les failles juridiques

La loi peut passer malgré leurs efforts. Encore heureux ! Mais dans ce cas là, ils engagent généralement les meilleurs avocats pour trouver la faille juridique (ils ont les moyens …).

Et pendant ce temps là, ils gagnent du temps … Et il n’y a que cela qu’ils recherchent : le temps.

 

Étape #5 – ils gagnent du temps

Tout le temps où une loi qui les dérange ne passe pas, ils le passent à vendre des cigarettes et à rendre des jeunes accro. Bref … ils gagnent la bataille !

Car rappelons-le, un jeune qui se met à fumer est un futur adulte fumeur. Peu importe le packaging, peu importe la marque et, souvent aussi malheureusement, peu importe le prix … il sera hameçonné pour de bon.

 


* Depuis le Cash Investigation d’Élise Lucet qui révélait la corruption des politiques, les sanctions ont évolué. Aujourd’hui les députés risquent trois ans d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende. Les choses bougent également au Sénat puisqu’une mesure qui durcit les sanctions en cas de corruption a été approuvée en Avril 2016. Les Sénateurs attrapés en flagrant délit risquent maintenant dix ans d’emprisonnement et 1 million d’euros d’amende auxquels s’ajoutent le double du produit tiré de l’infraction. Ahhhh. Ça va peut-être les calmer !


NB jeu photo : si vous avez trouvé la personne dont on parle, sachez qu’il faisait partie du Club des Parlementaires Amateurs de Havanes créé par British American Tobacco. Ce club, comme l’a si bien démontré Élise Lucet, n’avait pas pour unique objectif de permettre à ses membres de déguster de bons cigares … Pas très écolo tout ça hein ?! Mais bonne nouvelle, grâce à Cash Investigation, ce club n’existe plus !

Vous voulez revoir ce numéro de Cash Investigation ?! C’est par ici !



Source : Comment la mafia du tabac nous manipule – Marc Lomazzi – Éditions Flammarion