Aujourd’hui c’est le lancement de la COP21. Et depuis plusieurs semaines, on voit fleurir dans la rue des affiches nous apprenant quelques bonnes actions à mener chaque jour pour être un peu plus éco-friendly : ne pas imprimer nos mails, aller travailler en vélo, choisir des fruits de saison, etc. Mais saviez-vous que ne pas fumer fait aussi partie de la liste ?

 

L’industrie du tabac et la déforestation : quelle responsabilité ?

 

Vous vous rappelez sans doute de cette campagne choc de Greenpeace. Elle dénonçait la déforestation faite par Nestlé en Indonésie pour obtenir sa si précieuse huile de palme.

Perso on ne mange plus de snickers & co depuis. Et nos fesses nous disent merci … Mais ça c’est un détail … Quoique …

 

 

Malheureusement, il n’y a pas que Nestlé qui tue des singes en déforestant.

Il y a aussi les cigarettiers qui détruisent chaque année plus 200.000 hectares de forêt pour planter leur tabac, le faire sécher, fabriquer leur papier et les filtres.

 

Quelles sont les conséquences de la déforestation

 

  1. La baisse de la biodiversité : on estime que 80% de la biodiversité est dans la forêt. Et en attaquant la biodiversité, on se prive de ressources et notamment de médicaments (1/4 de nos médicaments sont fabriqués à base de plantes issues des forêts tropicales)
  2. L’augmentation du nombre des maladies : il y a plus de moustiques en dehors des forêts donc plus de paludisme et plus de contacts entre animaux sauvages et hommes dans les zones déboisées
  3. Plus de catastrophes naturelles comme les inondations
  4. La diminution des ressources en eau pour les populations qui vivent aux abords des forêts
  5. Le changement climatique : les arbres n’étant plus là pour transformer le CO2 en oxygène, le CO2 s’accumule dans l’atmosphère.

 

Et ce n’est pas tout : le tabac est traité aux OGM. Donc en plus de raser des arbres, l’industrie du tabac pollue l’air et la terre de ces régions, en majorité africaines, les rendant impropres aux cultures. Pas franchement une aide pour le développement du continent …

 

Alors et si on décidait à notre niveau d’aider la planète en cessant de fumer ? 

 


Source : Notre planète info