Eh oui ! Et toi tu crois vraiment que c’est un des postes principaux de dépenses de l’industrie du tabac par hasard ?

 

Un design disséqué

Si vous saviez le nombre d’études consommateurs qu’ils font avant de lancer un nouveau paquet de cigarettes …

Tout est testé, analysé, adapté. On y parle de la perception d’une couleur (ce blanc par exemple qui donne la sensation de légèreté, pour ne pas dire pureté), d’une forme, d’un détail (cette petite texture discrète que l’on sent en passant son doigt là, ça fait “premium” hein ?).

Ensuite les cabinets de sémiotique se régalent à analyser tout ça et conseillent les équipes marketing. Grâce à eux, elles vont pouvoir faire dire ce qu’elles veulent à leur paquet et vous faire croire qu’il est l’accessoire ultime qui dira tout de vous.

 

Le design, cette façade qui cache la vérité

Toutes les industries, avant de lancer un nouveau packaging, testent les designs auprès de leurs clients existants ou potentiels. Oui c’est vrai. C’est le cas de l’agroalimentaire mais aussi des cosmétiques ou bien encore des parfums. Oui tout le monde le fait.

Sauf que l’industrie du tabac vend ses cigarettes comme des accessoires de mode tantôt sexy, beau, amusant, viril, techno et que ces soit-disant accessoires tuent plus de la moitié de leurs consommateurs.

 

Oui vous êtes influencé(e) par le design de votre paquet de cigarette

En effet si une marque vous décrypte comme cela, c’est bien que le design a un impact sur votre consommation. Ne soyez pas dupe.

Pourquoi, à votre avis, le paquet neutre a-t-il fait autant de bruit et agité à ce point le lobby cigarettier ? Voilà la réponse. Comment les marques de cigarettes pourraient-elles continuer à séduire si elles montrent leur vrai visage : des vendeurs de mort et de maladies …