Si on écoute l’industrie du tabac, toutes les innovations des cigarettes n’ont qu’un seul objectif : rendre l’expérience que vous allez vivre plus sympathique ou plus originale (ex. les feuilles de tabac coupées 46 fois pour que la bouffée soit plus douce, le tabac mentholé, la cigarette plus fine pour être plus élégante, la cigarette qui fait moins de fumée pour moins gêner votre entourage et faire en sorte que vous sentiez moins mauvais, la petite capsule a cliper pour vous (re)donner bonne haleine à la fin de votre cigarette, etc).

Mais attention, pour autant que ces innovations soient pratiques, sexy ou rigolotes, elles n’ont jamais eu pour objectif de rendre votre cigarette moins nocive. Et ce pour une simple et bonne raison : c’est ce qui est nocif dans votre cigarette qui vous rend addict ! Et donc qui vous fidélise …

 

Le 1e exemple : le menthol.

Il vous donne l’impression que votre cigarette est plus fraîche et donc moins forte. Sauf qu’il agit sur vos thermorécepteurs en les désensibilisant, ce qui fait que la fumée est plus facile à inhaler. Et comme c’est plus facile, vous inhalez plus en profondeur.

Moralité le menthol rend votre cigarette encore plus dangereuse que les autres.

 

Le 2e exemple : la cigarette sans additif.

Et là c’est beaucoup plus pervers. Quand vous lisez “sans additif”, vous vous dîtes : “Tiens, une cigarette naturelle ? Sans tous ces composants qu’on dénonce ?”. Certaines marques ont même osé dire que leur cigarette était bio …

Mais non mais non voyons. Ce qu’ils appellent additifs, ce sont les agents de textures et de saveurs. Autrement dit, ce qui fait que votre cigarette ne vous arrache pas la gorge à chaque fois que vous aspirez la fumée … Tous les autres produits chimiques cancérigènes comme l’ammoniac et le mercure sont toujours là, eux … Bien sûr !