Croyez-nous sur parole : environ 90% des fumeurs que nous rencontrons fument pour obtenir un mieux-être par rapport à un état émotionnel négatif. En d’autres termes : 90% des fumeurs que l’on rencontre ont pris la (mauvaise) habitude de prendre leur cigarette pour une béquille. Je stresse donc je fume, je suis énervé(e) donc je fume, je m’ennuie donc je fume, je suis triste donc je fume. La liste est longue. Aujourd’hui nous allons nous intéresser à “je fume parce que je suis stressé”.

 

Est-ce que fumer vous déstresse ?

Oui et non !

Oui parce que vous en avez l’impression. Et on connait le pouvoir de l’effet placebo …

Non parce que dans le cas du stress, c’est tout l’inverse d’un effet “détente” qui se produit dans votre corps quand vous fumez.

La fumée de cigarette contient du monoxyde de carbone qui va venir prendre la place de l’oxygène sur vos globules rouges. Pour maintenir un niveau correct d’oxygénation, votre cœur va alors battre plus, pour produire plus de sang. Or quel est le symptôme physique numéro 1 du stress ? Le cœur qui bat plus rapidement … CQFD !

 

Comment enrayer la spirale ?

Le cerveau a le sens pratique et pour se faciliter la vie, il automatise les tâches. Le problème c’est qu’il automatise “machinalement”, le bon comme le moins bon. Prenez votre café systématiquement associé à une cigarette et arrivera un jour où vous ne pourrez plus prendre de café sans cigarette. C’est Pavlov.

C’est pareil pour le stress. Prenez l’habitude de fumer une cigarette quand vous êtes stressé(e) et votre cerveau finira par vous réclamer une cigarette en cas de stress.

Alors qui attaquer en premier : l’œuf ou la poule ? Les deux mon capitaine 😃

 

#1 – Réaliser que la cigarette ne réglera pas vos problèmes

Comme nous vous le disions plus haut, vous pensez que la cigarette vous déstresse mais ce n’est (physiquement) pas vrai.

Une fois que vous accepterez cette idée, vous pourrez passer à l’étape n°2.

Pouvoir c’est vouloir !

 

#2 – Faire le point sur ce qui vous stresse

Pour vous rendre la vie plus facile, le mieux est d’éviter de vous mettre dans une situation stressante.

Parfois c’est possible (troquer le métro contre le vélo) parfois ce ne l’est pas (situation professionnelle ou familiale tendue).

Faites le point : qu’est-ce que vous pouvez éviter, qu’est-ce que vous pouvez changer ? Et faites le ménage.

 

#3 – Apprendre à (vraiment) vous détendre

Soyons clair, la plupart d’entre nous qui vivons sous stress, ne pouvons pas l’éviter. Dans ce cas là, il faut opérer à la source et s’adapter au contexte.

Vous avez une vie stressante ? Alors apprenez à prendre de la hauteur et être plus zen ! 😇

Pour cela, adoptez une ou plusieurs de ces bonnes pratiques :

 

Et prenez du temps pour vous !

  • allez vous faire masser
  • partez flâner … seul(e)
  • offrez-vous une séance solo de cinéma
  • faites une sieste

Bref mettez-vous sur pause !

 

À force d’être plus zen, vous serez plus heureux/se et en plus de cela vous réduirez vos envies de cigarette. Ce qui ouvrira la voie à un arrêt définitif 🙂