Le 24 février 2015, la revue médicale BMC Medicine a publié les résultats d’une étude qui nous apprend que 2 fumeurs sur 3 mourront d’une maladie liée au tabac.

 

Des résultats sérieux

L’équipe de chercheurs a suivi 204.953 Australiens de plus de 45 ans pendant 4 ans.

Leur conclusion : 2 fumeurs sur 3 ayant fumé au moins 35 ans sont décédés d’une maladie liée au tabagisme : cancer, crise cardiaque, AVC ou trouble vasculaire majeur.

Or avant cette étude, on pensait qu’1 personne sur 2 (seulement) mourrait précocement à cause du tabac.

 

10 années perdues

Cette étude nous apprend également que le risque de mourir précocement à cause du tabac est multiplié par 2 à partir de 10 cigarettes et par 5 à partir d’un paquet …

En moyenne, les chercheurs estiment qu’un fumeur mourra 10 ans plus tôt qu’un non-fumeur.

 

2 fumeurs sur 3

Deux personnes sur trois, c’est une proportion qui donne le tournis. Faites simplement le calcul autour de vous pour vous faire une idée de ce que cela représente. Combien de membres de votre famille seront concernés s’ils n’arrêtent pas de fumer, combien de vos amis ?

Cette étude nous permet de mieux comprendre pourquoi on parle d’épidémie lorsqu’on parle des morts du tabac … En effet, rappelons qu’il tue chaque année 6 millions de personnes à travers le monde et qu’il est la 1e cause de mortalité évitable.

 

Un arrêt toujours bénéfique

L’étude démontre également qu’arrêter de fumer, qu’importe l’âge a des effets positifs sur la santé. Elle précise également que plus tôt on arrête, plus les bénéfices seront importants.

 

 

Retrouvez les résultats de cette étude ici