Dans les années 60, les industriels du tabac se sont entendus pour faire front et nier la dangerosité de la cigarette. Le résultat, c’est la Franche Déclaration. Franche vous dîtes ?

 

1953 : la vérité éclate

En 1953, une étude scientifique a démontré que les substances contenues dans la fumée des cigarettes étaient responsables de l’apparition de tumeurs cancéreuses chez des souris.

Comme les retombées pour l’industrie du tabac allaient être catastrophiques, les industriels ont décidé de se rencontrer et de s’unir.

 

Un rendez-vous secret

Dans une chambre de l’hôtel Plaza à New-York, ils ont alors élaboré une stratégie pour limiter l’impact de ces révélations. Ils ont inondé la presse avec un communiqué dont le message était clair :

“La cigarette ne présente aucun danger pour la santé. Si c’était le cas, nous cesserions d’en vendre”.

L’opération sera un succès puisque les consommateurs ne sauront plus qui croire et l’incendie s’éteindra de lui-même.

Malheureusement, non seulement on a appris l’existence de cet accord, mais des documents secrets ont prouvé que les industriels connaissaient les risques de leurs cigarettes bien avant 1953. La Franche Déclaration n’avait donc vraiment de franc que son nom …