Vous l’aurez peut-être remarqué, les campagnes de prévention choc ne marchent pas. La preuve : vous fumez toujours 😆 Pourtant, on sait que la raison première pour laquelle les gens arrêtent de fumer est leur santé. Contradictoire ? Pas tant que ça …

 

Couvrez cette vérité que je ne saurais voir

Nous savons très bien que nous prenons des risques en fumant et nous le rappeler de façon brutale en nous culpabilisant n’aura qu’une seule conséquence : nous braquer. Ça suffit. Nous ne sommes pas des enfants.

Pire : nous ne pouvons pas nous reconnaitre dans ces spots de prévention ou dans ces images puisque cela voudrait dire que nous sommes suicidaires voire idiots. Pourquoi, raisonnablement fumer quand on voit ce que ça nous fait ?

Parce que c’est une drogue !! Une drogue physique et une “habitude” ancrée dans notre culture, dans nos vies. Ça fume partout, pour tout, depuis qu’on est nés et même avant. Alors c’est pas si simple que ça hein !

Mais ne vous y méprenez pas. Les publicitaires et associations qui réalisent ces campagnes manquent certes un peu d’empathie mais ne veulent qu’une chose : notre bien. Alors calmons-nous et respirons 😅

 

Arrêter de fumer : une démarche personnelle

On aura beau nous dire “arrête de fumer, tu vas mourir, regarde le poumon là, arrête, arrête, arrête !!” : tant que nous ne l’aurons pas décidé, nous ne réussirons pas à arrêter de fumer.

Car cesser de fumer est une démarche personnelle. C’est un choix que l’on fait pour soi et pour soi uniquement.

Encore faut-il avoir une prise de conscience, un déclic …

 

Question n°1 : est-ce que j’ai vraiment conscience de ce que je risque ?

Oui, on sait que fumer est dangereux, c’est écrit partout. On sait qu’on risque de développer un cancer et peut-être même qu’on sait qu’on risque de développer des maladies cardiovasculaires.

Mais bon c’est loin tout ça … Et puis attendez, je gagne pas au loto, alors je vois pas pourquoi, quand il s’agit des maladies, ce serait pour ma pomme !

Sauf qu’1 fumeur sur 2 mourra des conséquences de son tabagisme. OK encore un chiffre parmi d’autres mais regardons au-delà de la proba. 1 fumeur sur 2 mourra des conséquences de son tabagisme, ça veut dire que si vous fumez, il y a 1 chance sur 2 que vous mourriez d’une façon violente, douloureuse et même parfois lente …

“Ok mais on sera vieux !! D’ici là ils auront fait des cigarettes moins dangereuses et la science aura progressé !”. Mouai. Mouai sur les chances que cela arrive et surtout mouai parce que les premiers cancers et autres réjouissances apparaissent à partir de 30 ans.

 

Question n°2 : est-ce que je suis concerné(e) ?

Oui parce que bon ok j’ai la trentaine ou je m’en approche et j’ai 1 chance sur 2 de me faire avoir. OK j’ai compris. Mais 1 chance sur 2, ça me laisse une chance !

Faites un petit audit de votre cas.

D’abord analysez votre consommation et rappelez-vous que les risques que vous encourez sont liés directement à la quantité de cigarettes que vous fumez et/ou à la longévité de votre histoire avec la clope. Vous avez bien lu. Nous avons dit : ou. Fumer 2 cigarettes par jour pendant 20 ans est tout aussi risqué que de fumer un paquet de cigarettes entier depuis 4 ans.

Maintenant faites un 2e test : Mesdames, Messieurs : regardez-vous dans la glace (Mesdames, démaquillées évidemment 😉). Regardez-vous vraiment et analysez-vous honnêtement. Votre teint, votre grain de peau, vos rides : comment sont-ils ? Comparez avec vos ami(e)s non-fumeur/ses, celles et ceux qui sont dans votre tranche d’âge. Où vous situez-vous ?

Une fois fait, dites-vous une chose : ce que la fumée fait à l’extérieur, elle le fait, sans aucun doute, à l’intérieur.

 

 

Aaaaaah c’est anxiogène !!!

 

Libérez-vous de ce stress ! Arrêtez de fumer 😃

Vous ne pouvez pas savoir à quel point on se sent libéré quand on arrête de fumer.

Finie cette culpabilité qui vous ronge : vous vous faites du bien et il ne vous reste plus qu’à profiter !

Vous avez peur d’arrêter ? Vous vous sentez découragé(e) d’avance à l’idée de l’épreuve qui vous attend ? Respirez : arrêter de fumer ce n’est pas si compliqué.

Et nous sommes là pour vous accompagner. Le Déclic Anti Clope regorge d’informations pour vous préparer, passer à l’action dans les bonnes conditions et tenir tenir tenir tenir 🙂

 

via GIPHY