Dans Santé

Poussée d’aphtes à l’arrêt du tabac : ça arrive et ça passe !

Aphtes arrêt du tabac

Vous avez arrêté de fumer, vous êtes super fier(e) de vous. Vous avez tout bien préparé, vous avez analysé pourquoi vous fumiez et vous avez même pris des substituts pour ne pas ressentir les effets négatifs du manque. Génial. Cet arrêt du tabac, vous le sentez bien. Il va se passer aussi bien qu’une séance de bronzage sur la plage. Seul problème : depuis quelques jours une poussée d’aphtes vous fait souffrir le martyr. C’est quoi ce truc ?! Pas de panique.

 

Avoir une poussée d’aphtes quand on arrête de fumer, ça arrive

Il est fréquent d’avoir une poussée d’aphtes dans le mois qui suit l’arrêt du tabac.
Soyez tranquilles, ça ne durera pas plus d’1 mois en moyenne.

 

A quoi sont dus ces aphtes ?

Au fait que lorsque vous fumiez, votre bouche s’était mise en mode auto-défense. Concrètement ses muqueuses s’étaient épaissies.

Ainsi, elles résistaient mieux aux agressions des produits chimiques de votre fumée … mais aussi à toutes les agressions alimentaires susceptibles d’occasionner des aphtes !

 

Quels remèdes pour calmer mes aphtes ?

 

D’abord il faut adopter quelques règles simples :

 

1/ Se brosser doucement les dents :
Avec une brosse à dents souples pour ne pas heurter vos gencives

 

2/ Éviter certains aliments :
– Les aliments acides : le pamplemousses, les tomates, le citron, le vinaigre, etc
– Les plats épicés 
– Les aliments qui peuvent égratigner vos gencives. Ex. le pain grillé
– Les aliments qui favorisent l’apparition d’aphtes :  les noix, les cacahuètes, le gruyère, les ananas, les figues, les fraises

 

3/ Maintenir une bouche saine
Pour laisser le temps à votre bouche de se refaire une barrière de protection naturelle.
Pour cela n’hésitez pas à vous faire des bains de bouche antiseptiques au bicarbonate de soude.
Vous pouvez aussi demander conseil à votre pharmacien qui vous proposera un bain de bouche léger.

 

Et ensuite éventuellement vous faire aider* par :

1/ L’homéopathie :
Mercurius Solubilis 5 CH
, 3 granules 4 à 6 fois par jour.

2/ La phytothérapie :
– Infusions de pétales de souci, reconnus pour leurs vertus anti-inflammatoires et cicatrisantes des lésions buccales.
– Bains de bouche d’infusion de feuilles ou d’écorce d’hamamélis pour ses vertus antiseptiques et anti-inflammatoires.

3/ L’aromathérapie :
Mélangez 1 goutte d’huile essentielle d’arbre à thé avec 2 gouttes d’huile végétale de noisette. Appliquez la solution 3 fois par jour sur l’aphte. Cela calmera la douleur et facilitera la cicatrisation.

4/ Les médicaments :
La Xylocaine® visqueuse. C’est un anesthésique local qui calmera la douleur de l’aphte.

 

* Attention : tous ces traitements sont indiqués pour des adultes en cours d’arrêt du tabac. Pour traiter des aphtes chez un enfant, il conviendra d’avoir recours à des traitements adaptés.

 


Photo par Wyron A sur Unsplash
Share Tweet Pin It +1

Vous aimeriez aussi

Article précedentLes cigarettes roulées sont-elles plus dangereuses ?
Article suivant3 façons de retrouver la motivation.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.