Quand j’ai arrêté la cigarette, une de mes plus grosses craintes était de ne pas savoir quoi faire de mes mains … 

 

Quelle drôle d’idée !

Quelle drôle de préoccupation quand même quand on y pense … Demandez à un enfant s’il sait quoi faire de ses mains, il aura très certainement du mal à comprendre votre question. Pourquoi veux-tu que je les occupe mes mains ? Toi tu cherches à occuper tes pieds ?! 

 

Une préoccupation bien réelle pourtant

Malheureusement, le problème c’est que je ne suis pas la seule à me demander quoi faire de mes mains sans cigarette. Loin de là …

Pour bien comprendre ce phénomène, il faut remonter au début de notre histoire avec la cigarette. Beaucoup d’entre nous avons fumé notre 1e cigarette au moment de l’adolescence, une période où nous nous construisons et où nous manquons souvent de confiance en nous. Nous sommes beaucoup à avoir commencé à fumer en pensant que la cigarette nous donnerait de la prestance. Enlevez-nous cette cigarette aujourd’hui et nous avons le sentiment de sortir en sous-vêtement.

 

Mais qui passe !

L’arrêt du tabac est une révolution dans la vie et il faut un peu de temps pour se faire à tous les changements qu’il implique.

Cette sensation de ne pas savoir quoi faire de ses mains en fait partie et elle s’estompe avec le temps. Heureusement !

Aujourd’hui, je ne vois plus le problème et pour être sincère, j’ai même du mal à me re-imaginer ce sentiment.

 

Comment faire au début ?

Je vous donne mon exemple. Au début de mon arrêt du tabac, je me suis beaucoup servie de mon smartphone. C’est un peu devenu mon meilleur ami : Tétris, réussite, check d’emails et des réseaux sociaux, etc …

De là à dire que j’ai troqué ma dépendance contre une autre … Mmmmm peut-être 😉 Et je vous l’accorde, ce n’est pas la solution. Mais tant que l’on sait que tout cela est temporaire, on peut se permettre d’être excessif temporairement, non ?

 


Vous aussi racontez-nous votre histoire ! Rendez-vous ici et dîtes-nous tout 🙂 Nous vous publierons dans « Témoignages »