Beaucoup ne réussissent pas à arrêter de fumer d’un seul coup et on les comprend ! Arrêter de fumer c’est un peu comme une séparation et certains préfèrent mettre de la distance avant d’officialiser la rupture 😉 Pourtant réduire sa consommation de tabac est décrié et on entend beaucoup dire que les risques encourus à fumer sont le fait de la durée d’exposition plus que de la quantité de cigarettes fumées. Diantre ! Ce n’est pas logique ! Plus je fume, plus je m’encrasse. Moins je fume, moins je me fais de mal, non ? Et bien selon les scientifiques, non (mais nous, on va vous dire pourquoi, en fait, c’est pas mal).

 

Le corps, une machine intelligente qui s’adapte

Votre corps est addict à la cigarette et il est habitué à une certaine dose de nicotine quotidienne.

Lorsque vous réduirez le nombre de cigarettes fumées, vous allez changer ses habitudes et surtout, vous allez lui baisser sa dose de nicotine. Ça va complètement le perturber et il ne va pas se laisser faire comme ça … Sans vous en rendre compte, vous allez vous mettre à fumer différemment : vous tirerez plus fort et vous inhalerez plus profondément.

Et la mauvaise nouvelle est là : certes vous aurez votre dose de nicotine mais vous aurez aussi toute la dose habituelle de produits toxiques. Donc effets positifs de la réduction du nombre de cigarettes : zéro.

La solution : diminuez votre dose de cigarettes et complétez par des substituts nicotiniques (patchs, gommes, pastilles, sprays, e-cigarette). De cette façon, votre corps sera rassasié en nicotine et vous diminuerez pour de bon les quantités de produits chimiques inhalés. Ce qui, rappelons-le, est LA priorité.

 

Durée d’exposition contre quantité

Le corps scientifique nous dit que c’est la durée d’exposition qui est la plus dangereuse : fumer 5 cigarettes par jour pendant 20 ans est plus dangereux que de fumer 20 cigarettes par jour pendant 10 ans. OK, compris.

Mais fumer 5 cigarettes par jour pendant 1 an sera toujours moins dangereux que de fumer 20 cigarettes par jour pendant 10 ans !

Comment ça c’est pas clair ?!

OK OK on reprend 🙂

 

Ce qui compte, c’est votre objectif : l’arrêt la cigarette.

Si vous réduisez vos quantités, vous aurez toujours un risque plus important de faire un infarctus. Il est multiplié par 3 à partir de 4 cigarettes par jour. Mais il sera toujours moins important que si vous aviez gardé votre ancienne quantité de cigarettes*.

Moralité : on garde en tête son objectif d’arrêt total de la cigarette et on y va tranquillement. On diminue de plus en plus le nombre de cigarettes fumées et on continue les substituts nicotiniques.

 

Une fois que vous serez passé(e) au 100% substituts, relaxez-vous et profitez de votre victoire !

Vous aurez tout le temps d’atteindre votre 2e objectif : la vie sans nicotine 🙂

 

* Source : http://www.fedecardio.org/rester-en-bonne-sante/refuser-le-tabac