Nous ne sommes pas tous égaux face à la cigarette. Ce serait trop simple … En effet, nous avons tous nos raisons de fumer, nos habitudes et nos réflexes. Et pour arrêter de fumer pour de bon, il faut d’abord passer par une phase d’introspection, consciente ou inconsciente. Pourquoi fume-t-on ? Qu’avons-nous à gagner à arrêter de fumer ? Etc … Les réponses peuvent tarder à arriver et une fois que les bonnes raisons surgissent, la motivation peut, elle, ne pas être assez forte pour prendre la grande décision. Déprimant ? Non. Vous êtes sur la bonne voie 🙂

Chacun arrête de fumer à son rythme et la 1e marche de votre arrêt peut être de limiter les risques. Dans ce cas, une bonne solution pourrait être de retarder le plus possible l’heure de votre première cigarette.

 

Plus tôt vous fumerez votre première cigarette, plus elle sera dangereuse

C’est ce qu’a révélé une étude publiée en 2013 dans la revue Cancer, Epidemiology, Biomarkers and Prevention et réalisée par Steven A. Branstetter et Joshua E. Muscat (Université de Pennsylvanie).

Elle a démontré que plus la première cigarette était fumée tôt après le réveil, plus elle était dangereuse pour l’organisme. La preuve était le taux de NNAL (un dérivé du NNK, une substance cancérigène) beaucoup plus important chez les fumeurs très matinaux (ceux qui fument dans la première demi heure) que chez les autres.

La conséquence : un risque beaucoup plus important de développer des cancers broncho-pulmonaire, de la bouche ou du nez.

 

Pourquoi la 1e cigarette est la plus dangereuse ?

Généralement parce que l’on tire plus fort sur celle-là que sur les autres. Donc les produits chimiques sont inhalés plus en profondeur …

 

Votre 1e pas vers un arrêt définitif

Attendez 30 minutes après vous être levé(e) pour allumer votre première cigarette.

Vous réduirez par 2 votre taux de NNAL et limiterez les risques de développer les cancers cités plus haut.

C’est déjà bien non ?