Ça y est les vacances sont finies ! Vous en aviez profité pour vous reposer, faire la fête et qui sait aussi faire un peu de sport ?! Et comme 12 millions de Français vous avez peut-être tenté des petites séances de running ? Grand bien vous en fasse parce que le running pourrait bien être votre meilleur allié pendant l’arrêt de la cigarette ! Explications.

 

1 – Une envie, un footing

Rien de plus simple que de courir. Il vous suffit d’avoir votre paire de baskets et une tenue adaptée (un attirail qui tient dans un mini sac) et hop, au premier coup de stress, vous pourrez tout laisser en plan et partir courir. Prévoyez une bonne bouteille d’eau et passez faire un brin de toilette avant de retourner travailler. Vos voisins d’open-space vous remercieront 😉

Si vous courez en ville, évitez les grosses artères et les pics de chaleur. Tout ça pour des raisons de pollution. Ce serait dommage de ré-encrasser vos poumons alors qu’ils sont en plein autowash. L’idéal donc : les parcs ou à défaut les petites rues et après la pluie.

 

2 – Calm & quiet

Courir vous rendra plus zen pour la simple et bonne raison que ce sport déclenche la libération d’endorphines, responsables du bien-être, et de la sérotonine qui a une action sur le stress et qui vous aide à mieux dormir. Tout bénéf !

Autre avantage du running c’est qu’il vous permet de vous vider la tête, telle une bonne session de méditation ou de yoga. Et ça aussi ça vous rendra plus zen 🙂

 

3 – À moi les apéros

Le running, parce qu’il mobilise votre corps tout entier, est un des sports qui consomme le plus de calories. Et plus longtemps vos sessions dureront mieux ce sera évidemment. Si vous dépassez 40mn alors votre corps commencera à piocher dans ses réserves de graisse … De quoi vous autoriser quelques petits plaisirs gustatifs 🙂

Évidemment un grand nombre d’entre vous ne tiendra pas aussi longtemps tout de suite, puisque parallèlement à votre initiation à ce nouveau sport, il vous faudra récupérer vos capacités respiratoires. Cela viendra progressivement, à partir du 3e jour d’arrêt jusqu’à 9 mois en moyenne. Patience et longueur de temps les amis !

 

4 – Fier(e) de toi, tu seras

Le côté positif du running c’est qu’il ne faut pas pratiquer longtemps pour progresser : votre corps va s’habituer à cet effort et assez rapidement vous allez commencer à augmenter la durée de vos sessions. La satisfaction arrivera assez vite : “Comment ?! Moi qui ne tenais pas 5 étages, j’arrive à courir 1h ?!”.

La satisfaction arrivera aussi à un autre niveau : plus vous courrez, plus votre corps sera sculpté. Donc, non seulement vous serez libre mais en plus vous vous aimerez dans la glace … On vous l’a dit : le running sera votre meilleur allié 🙂

 


Les applis que le Déclic Anti Clope recommande :

  • RunKeeper : la référence ! On aime les plans d’entrainement qui vous aideront à vous lancer et à tenir.
  • SquadRunner : pour courir en équipe et se défier. Très motivant.
  • Endomondo : on aime les messages d’encouragement de vos proches lus en direct !
  • Km for change : pour courir utile ! Chaque km parcouru correspond à un montant versé à l’association que vous aurez choisie parmi une sélection de projets