Je me souviens, j’ai arrêté de fumer voilà bientôt 16 ans. Le calcul est facile, c’était le 14 juillet 2000 ! La 3e tentative fut la bonne.

Arrêter de fumer, je l’avoue, ça n’a pas été facile.

Et pourtant, j’aurais pu avoir une bonne raison : la mort de mon Papa en août 1980 d’un cancer du poumon… foudroyé en 8 mois ! à cause de cette p….n de cigarette !

En fait, je n’étais pas un gros fumeur, 10 à 12 cigarettes par jour. À la première tentative, j’ai tenu 2 à 3 mois. Mais le manque se faisait sentir, surtout après le repas. J’ai rechuté en prenant des petits cigarillos, pas de papier, moins nocif ? Tu parles ! J’ai recommencé après les repas, puis une dans l’après-midi, et puis et puis … c’était reparti.

Quelques années après, mon épouse et mes enfants ne cessaient de me dire : “ça pue tes cigares !” … Je me suis donc décidé à aller voir un acupuncteur. Motivé, mais pas tant que ça … Après 2 à 3 mois d’abstinence, j’ai retrouvé des pipes que mon père avait fumées, j’ai donc repris cette idée en me disant que c’était moins nocif … et tellement agréable (c’était le diable qui me parlait en fait !). Et puis, malheureusement l’habitude s’est installée.

Pour finir, l’année 2000 fut la bonne.

 

Voici ma méthode. La plus naturelle possible !

J’avais 39 ans, il me semblait que la plaisanterie avait assez duré. J’ai pensé que le temps des vacances serait propice, la sortie des habitudes, la nature, etc. J’étais très motivé.

Pour m’aider j’ai pris mon fils de 10 ans comme complice. Je lui ai demandé deux choses : la première de me cacher mes pipes et mon tabac, et la seconde de ne rien dire à sa Maman et à sa sœur ainée. Je savais que si j’avais encore claironné : « ça y est ! j’arrête de fumer !!! » personne ne m’aurait pris au sérieux, encore moins mon épouse qui m’aurait ri au nez ! Ils se sont rendus compte seulement deux semaines après que j’avais arrêté …

 

Ma victoire

Et voilà depuis, je n’ai plus jamais touché le moindre tabac. Ce n’est pas l’envie qui m’en a manqué. Surtout lorsque je passais devant un fumeur de pipe !

Avec du recul, j’ai pris conscience que tout est meilleur sans tabac : la santé, la respiration, le goût des aliments retrouvé et le porte-monnaie qui s’en trouve gagnant !

Alors je ne cesserai jamais de remercier mon fils et je me souviens qu’il en a été très fier !

 


 

Vous aussi racontez-nous votre histoire ! Rendez-vous ici et dîtes-nous tout 🙂 Nous vous publierons dans « Témoignages »