Je m’appelle Damien, j’ai 40 ans et je fumais un paquet par jour … voire plus. Pour une consommation vieille de 20 ans, il serait amusant de faire l’addition ! En euros ou en nombre de cigarettes consommées ? Non je ne vais pas le faire, c’est juste vertigineux, ça donne le tournis, je le sais déjà. J’ai préféré régler mes comptes avec le tabac avant que la vie ne le fasse pour moi et pour ça j’ai choisi la médecine chinoise.

 

Le tabac, cet ennemi

Entre les addictions liées aux nombreuses substances présentes dans le produit, et l’influence de nos idoles, tantôt classes, tantôt trash, machos ou féministes …

Le tabac a su déployer ses racines absolument partout, physiquement et spirituellement.

 

Chacun sa clope, chacun sa méthode !

Il n’y a pas une méthode pour arrêter de fumer, il y en a autant que de fumeurs.

Pour changer les habitudes, j’ai décidé de faire quelque chose d’assez inhabituel et déstabilisant pour me faire perdre mes repères : la médecine chinoise !

Mélange de soins énergétiques, acupuncture, et d’homéopathie, c’était parfait car je n’y connaissais rien.

Pas d’idées préconçues, je naviguais dans le mystérieux.

Je me rends donc à ma consultation, et le médecin me prévient : ces soins sont très puissants et normalement une seule séance suffit !

Plein d’espoir et armé d’une longue liste homéopathique, je quittais la séance détendu et motivé.

 

Tout de même, les trois premiers jours sont difficiles.

On peut dire que la première semaine est ponctuée de divers effets de manque : sueurs froides, douleurs thoraciques, maux de tête, cauchemars…

Tous ces effets s’estompent rapidement et l’homéopathie aide (un peu).

D’ailleurs, on parle d’effets, mais peut-être vaudrait-il mieux parler de symptômes ?

Ceux d’une maladie qui s’appelle tabagisme, et dont le symptôme principal est une consommation effrénée, compulsive d’un produit : le tabac.

Comme pour l’alcool, le problème est donc une question de fréquence.

 

Cela fait maintenant plus de deux mois que j’ai arrêté la clope.

Je crois que je ne saurai jamais ce qui a vraiment fonctionné.

Sans doute avais-je envie d’y croire.

Ou peut-être ce praticien détenait-il réellement un pouvoir magique hérité de maîtres chinois gardiens de secrets si puissants qu’ils font pâlir d’envie nos médecins occidentaux ?

L’important c’est d’y croire.

 


Vous aussi racontez-nous votre histoire ! Rendez-vous ici et dîtes-nous tout 🙂 Nous vous publierons dans « Témoignages »