Lorsque j’ai dit à mon père que j’arrêtais de fumer, il m’a d’abord regardé d’un air dubitatif. “Ah oui ? Mouai … Ce ne sera que la 3e fois …”.

 

Mais c’était la bonne

Je lui ai répondu que c’était différent cette fois. Je le savais au fond de moi. La priorité était maintenant de me faire du bien et pas l’inverse.

Ça n’allait pas être simple. Je n’avais aucun truc et astuce pour ne pas reprendre la cigarette à la première tentation … Je me sentais donc un peu fragile.

Mais j’étais motivée comme jamais !

 

Seule face à l’inconnu

J’étais quand même un peu surprise par la réaction de mon père … Lui d’habitude très positif n’avait pour le coup pas fait beaucoup preuve d’enthousiasme. Ça ne lui ressemblait pas.

Il ne croyait donc pas en moi ? Cet arrêt allait donc être si dur que ça ?

Mais j’étais mo-ti-vée ! J’allais lui prouver.

 

Mon astuce pour ne pas reprendre la cigarette

Mais il a fait quelque chose de génial. Un truc auquel je n’aurais jamais pensé et dont je me souviendrai toujours.

Il m’a tendu une sucette et m’a dit que je ne devrais l’utiliser qu’en cas de “faiblesse et risque de rechute”. Il l’a appelée la sucette d’urgence.

7 ans après, je sais que je ne l’utiliserai jamais. Je crois que je ne recraquerai jamais 😉 Mais, vous savez quoi ? Je l’ai encore et je sais très bien où elle est !

 


Vous aussi racontez-nous votre histoire ! Rendez-vous ici et dîtes-nous tout 🙂 Nous vous publierons dans « Témoignages »