7 janvier 2016 – une dernière cigarette et j’arrête ! Assez de ces cigarettes qui ne me procurent aucun plaisir, de ce sale goût dans ma bouche, assez de cette dépendance qui me coûte au propre comme au figuré, et peur de cette nouvelle dépendance de ces cigarettes fumées tard le soir et très tôt le matin dès le lever qu’il y a encore peu me repoussaient. Alors c’est décidé, je “fais une pause”…

 

Une dernière cigarette pour la route

Je demande tout de même une dernière cigarette à une amie au bureau avant de rentrer chez moi ce soir là, et j’enfourche mon scooter en me disant tout bas que c’était la dernière.

 

Le livre de l’ami qui vous veut du bien

Un ami ex-fumeur me prête alors le livre que chaque fumeur a l’occasion de lire à un moment de sa vie, conseillé par un ami ou une amie qui “vous veut du bien” : La méthode simple pour arrêter de fumer d’Allen Carr.

Et à ce moment c’est une évidence. Je ne fumerai plus.

Je ne ferai pas de publicité pour ce livre. Même si quelque part, c’est déjà fait. Mais je me suis arrêté de fumer d’un coup ce jour là. Mon corps a tout simplement dit stop. C’était clair.

 

Plus aucune cigarette

Depuis ce jour je n’ai fumé aucune cigarette. Et j’insiste sur aucune. C’est très important pour réussir.

Aucun manque. Un sentiment de fierté de l’avoir fait. Une reconnaissance et une envie de celles et ceux qui aimeraient le faire qui me touchent et me font comprendre que j’ai pris la bonne décision.

Je peux aujourd’hui discuter avec un fumeur sans problème. Je ne suis pas devenu agressif, je ne suis pas devenu asocial. Bien au contraire, je profite simplement bien plus de chaque moment.

 

La volonté déplace des montagnes

Délivré de ces obligations inutiles, je témoigne aujourd’hui pour dire qu’il faut le vouloir pour stopper la cigarette, la volonté à elle seule peut permettre d’arrêter du jour au lendemain.

Cela n’a pas été difficile, bien au contraire.

Je sais seulement que je ne dois plus retoucher à une seule cigarette. De toute manière je n’en ai plus envie.

 

7 janvier 2016 – le jour où j’ai simplement dit STOP.
Christophe – 48 ans ex-fumeur depuis plus d’un an après 30 ans de tabagie.