Certaines personnes réussissent à arrêter de fumer à la seule force de leur (énorme) volonté … et au Déclic Anti Clope, nous les admirons beaucoup. D’autres ont besoin d’un petit coup de pouce : un coup d’hypnose, quelques mois avec des patchs, des cacahuètes … Et puis il existe une 3e catégorie de personnes. Celles qui veulent arrêter de fumer mais pour qui la tâche s’avère vraiment compliquée. Une habitude trop ancrée, un mauvais feeling, de multiples tentatives échouées vont, à force, attaquer leur confiance en elles et leur motivation. Vous vous reconnaissez ? Alors sachez qu’il existe 2 médicaments qui pourront peut-être vous aider : le Zyban et le Champix.

Ils sont très différents, voilà ce qu’il faut savoir avant d’en parler à votre médecin :

 

Le Zyban

Zyban

Sa molécule, c’est le Bupropion. C’est un antidépresseur vendu en France depuis 2001 par le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK). Le même qui fabrique les produits Niquitin.

On ne sait pas encore très bien comment il agit dans le cadre du sevrage tabagique. On pense qu’il vient compenser le message “plaisir” que la cigarette envoyait vers le cerveau. Ça fait rêver ! Pas besoin de compenser, pas même besoin d’y penser 😉

Attention tout de même, c’est un antidépresseur … Mais c’est peut-être exactement ce dont vous avez besoin ! En effet, certains fumeurs sont des dépressifs cachés qui l’ignorent et la cigarette EST leur antidépresseur. Dans leur cas, le fait d’arrêter de fumer va les déprimer très fortement et même parfois carrément les faire entrer en dépression … C’est là que le Zyban semble tout indiqué !

Des effets secondaires ont été enregistrés comme l’insomnie, l’anxiété, l’irritabilité. Mais ce sont des symptômes de l’arrêt de la cigarette. Il parait aussi qu’il limiterait la prise de poids … Intéressant 🙂 A noter également qu’en 2013, la revue Prescrire a dit que le Zyban exposait à “des troubles neuropsychiques, des malformations cardiaques congénitales (et) des dépendances”. Bon …

 

Le Champix

Champix

Lui, sa molécule, c’est la Varénicline. C’est un “agoniste nicotinique”, ce qui veut dire qu’il agit sur la sensation de manque en dupant les récepteurs nicotiniques. Moralité, vous ne ressentez plus l’envie de fumer donc vous arrêtez la cigarette sans difficulté.

Il est commercialisé en France depuis 2007 par le laboratoire Pfizer et est a priori 2 fois plus efficace que les substituts nicotiniques à 1 an.

Il a tout de même des effets secondaires qui ont été enregistrés comme les insomnies (toujours elles), les maux de tête et les nausées, oups. Mais beaucoup plus important, il se pourrait qu’il aggrave des symptômes psychiatriques (dépression, bipolarité, schizophrénie,…) et irait même parfois jusqu’à pousser à des idées (voire des tentatives) suicidaires.

 

Dans les deux cas, le suivi médical est donc de mise !

Notez qu’une étude a été publiée en Avril 2016 dans la célèbre revue the Lancet. Elle a conclu que ni le Champix, ni le Zyban n’ont d’effets négatifs sur l’état psychiatrique des personnes qui en prennent. Sauf que l’étude est financée par … Pfizer et GSK !