fbpx

Dans Ça fait l'actu

Cette année je fais le Mois Sans Tabac : comment le réussir ?

Cette annee je fais le Mois Sans Tabac_ comment m y préparer

.

Tous les ans c’est la même rengaine ! Octobre arrive et on commence à nous rabâcher les oreilles avec le Mois Sans Tabac. “Mais siiiii tu sais le défi qui existe depuis plusieurs années et qui dit que si tu arrêtes de fumer pendant 30 jours, bon déjà tu seras super fort hein, mais surtout ça multipliera par 5 tes chances d’arrêter définitivement !” En tout cas c’est ce qu’ils disent. Mais bon ce qu’on oublie de dire c’est que l’arrêt du tabac et même la pause de tabac, ça se passe d’autant mieux que ça se prépare. Ben ouai, et nous on va vous expliquer comment vous y prendre 😉 En avant !

.

.

Pourquoi faire un mois sans tabac est-il une bonne idée ?

Lorsque vous fumez, votre corps est littéralement bombardé de produits chimiques toxiques.

Le monoxyde de carbone déjà qui asphyxie votre corps. C’est à cause de lui que vous êtes essouflé(e) et fatigué(e). Les goudrons qui vous encrassent et tous les autres produits qui attaquent le système et qui mettent votre corps en mode défensif 24 heures sur 24.

Quand vous allez vous mettre en pause, votre corps va (enfin !) pouvoir prendre des vacances.

Le monoxyde de carbone va disparaître en 24h et laisser la place à l’oxygène. Attention vous n’êtes plus habitué(e), ça va vous faire drôle ! À vous l’énergie 😜

Votre cœur va aussi reprendre un rythme normal. Il frôlait le burn-out !

Maintenant que l’agression est stoppée, le ménage et les grands travaux vont pouvoir commencer.

Les cils vibratiles qui tapissent votre appareil respiratoire vont se remettre en marche et ils vont commencer leur long travail de nettoyage. Vous risquez de tousser un peu, c’est bon signe !

Évidemment votre corps rêverait que vous ne repreniez jamais la cigarette, mais s’il s’avérait que la fin du mois de novembre sonne le retour de son ennemie jurée, sachez qu’il vous sera déjà reconnaissant de lui avoir offert ce moment de répit 😍

.

Comment faire pour réussir son mois sans tabac ?

Pour réussir le mois tabac, il faut se préparer. Si vous identifiez les moments qui seront difficiles alors vous pourrez réfléchir à des stratégies pour tenir bon quand elles se présenteront. Et ça, c’est la clé !

Dès maintenant ouvrez une note sur votre smartphone ou dégotez-vous un petit carnet. Et notez !

Voilà les 4 questions auxquelles il faudra avoir trouvé des réponses d’ici le 1e novembre :

.

1. Suis-je accro à la nicotine ?

Pour le savoir regardez comment vous fumez. Est-ce régulier et dès le réveil ? Quand vous ne pouvez pas fumer pendant un petit moment, l’envie devient-elle tellement forte qu’elle vous rend nerveux et irritable ? Alors oui, vous êtes accro … Et ça n’est pas grave.

Si vous voulez être zen pendant le mois sans tabac, prenez de la nicotine de substitution. Elle aidera votre cerveau à se désaccoutumer et à oublier la cigarette en douceur. Nous vous rappelons qu’elle n’est pas dangereuse pour la santé et que ce que l’on veut arrêter en stoppant le tabac c’est d’ingurgiter le monoxyde de carbone, les goudrons, l’ammoniac, le mercure, le cadmium, le polonium et tous leurs copains.

.

2. Y a-t-il des cigarettes que je fume par automatisme ?

Des cigarettes que vous fumeriez systématiquement dans une même situation, par exemple en buvant un café. Si oui alors il y a conditionnement à casser. Pour ça, c’est simple : dupez votre cerveau en reprenant le contrôle. Ne buvez pas votre café au même endroit, troquez votre café contre du thé ou bien encore remplacez la cigarette par autre chose (un petit carré de chocolat noir ?). À force votre cerveau comprendra et brisera le lien qu’il avait fait entre ces deux choses.

.

3. Est-ce que je fume pour calmer mes émotions ?

C’est probablement le cas et vous ne seriez pas seul(e) dans ce cas ! Très souvent le stress nous fait fumer mais il peut aussi y avoir la colère, l’ennui, la mélancolie voire la tristesse.

Dans le cas de la colère et du stress, pourquoi ne pas tenter quelque chose de différent d’une cigarette ? Finalement quand vous partez fumer, c’est surtout pour faire une pause. Pour prendre l’air. Pourquoi alors ne pas continuer comme ça mais remplacer la cigarette par un tour du pâté de maison ou quelques exercices de respiration ? Avec la cohérence cardiaque, 5mn suffisent pour recharger vos batteries et repartir sur de bonnes bases.

Pour cela il vous suffit de laisser votre souffle suivre la bille. Quand elle monte vous inspirez, quand elle descend vous expirez.

.

Si jamais vous fumez pour vous occuper, alors réfléchissez à une activité qui pourrait vous occuper les mains et/ou le cerveau (sudoku, dessin, jeu sur smartphone, tricot, casse-tête…). C’est comme pour le café. À force, votre cerveau se déshabituera.

.

4. Est-ce que j’aime fumer quand je vais bien ?

Autrement dit est-ce que vous aimez fumer quand vous êtes avec des amis, que la soirée est conviviale, que vous êtes zen et détendu(e) ? La cigarette est un petit plus, une cerise sur le gâteau et soyons honnêtes, c’est LA situation que vous craignez le plus si vous décidez de faire ce mois sans tabac.

Nous parlons d’un mois et un mois ça passe vite.

De deux choses l’une.

La 1e : vous embarquez 1 ou plusieurs amis dans l’aventure. Non seulement ce sera plus drôle mais ça réduira drastiquement les risques que vous ne craquiez.

La 2e : vous faites temporairement l’ermite ou vous vous recentrez sur vos amis non-fumeurs. Encore une fois 30 jours ça passe vite ! Vos amis ne vous oublieront pas.

Autre option possible (qui peut être combinée à ce que nous avons dit juste avant) : troquez la cigarette par la cigarette électronique ou par un inhaleur de nicotine (en pharmacie) ou par un spray (qui vous garantira un shoot rapide de nicotine).

.

Maintenant, à vous de jouer !

.

.

📸 Priscilla Du Preez

Share Tweet Pin It +1

Vous aimeriez aussi

Article précedentE-cigarette gate : faisons le point sur la crise en cours

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.