Au Canada, quand on fait une campagne de prévention, on ne tourne pas autour du pot. On dit les choses comme elles sont, un pointc’est tout : fumer, souffrir, mourir.

 

Fumer c’est risquer de souffrir

Oui : fumer, c’est risquer très probablement de souffrir (physiquement bien sûr mais aussi psychologiquement : voir sa mort arriver inexorablement et au galop, ce doit être une expérience assez peu agréable).

C’est risquer de faire souffrir ses proches. Vous allez nous dire que toute mort est dure à vivre pour un proche sauf que celle-là est évitable.

Et bien entendu, c’est risquer de mourir. Pour rappel 60% des fumeurs meurent de la cigarette.

C’est ce que nous dit brillamment ce spot diffusé au Québec en janvier 2016 mais que vous ne verrez pas car il n’est malheureusement plus visible !!  (mais quand est-ce que les droits d’usage pour les campagnes de prévention vont-ils être illimités ?!)

 

D’après une histoire vraie

Un homme un jour se rend compte qu’il a une petite boule dans le cou qui lui fait un peu mal. Sa femme voit ça et lui dit d’aller voir un médecin mais que ce n’est sûrement rien. Il s’avère que c’est un cancer.

La suite du film est chronologique.

On voit l’homme s’enfoncer dans la maladie et sa femme à la fin pleurer car il est mort.

Les images sont crues et surtout ce qui est impactant c’est le timing. En effet tout se passe en 6 mois.

Cette tranche de fin de vie, beaucoup d’entre vous l’on déjà vue chez un proche. Et nous pouvons attester que ce clip dit la vérité : oui ça va vite et oui c’est extrêmement dur. L’avantage, s’il devait y en avoir un, c’est que vivre cette expérience fait ouvrir les yeux sur la réalité du tabac. Non ça ne rend pas plus libre de mourir en 6 mois et ça ne rend pas, non plus, plus cool de mourir sans pouvoir respirer …

 

NDLR : nous laissons le lien au cas où un jour cette vidéo redeviendrait publique …

https://youtu.be/hJ0Mmd2lk5s